174 victimes et 180 blessés dans un derby indonésien

158

En effet, c’est une tragédie. Ce qui était censé être une fête du football a fini par tuer plusieurs dizaines de personnes. Le stade Kanjuruhan de Malang a été transformé en cauchemar public. Les supporters des deux équipes rivales ont envahi le terrain à la suite de bousculades. Selon les autorités locales, il y a eu 174 victimes et 180 blessés au total. La police a tenté de disperser la foule en utilisant entre autres des gaz lacrymogènes, mais leurs efforts ont été insuffisants pour que l’incident soit qualifié d' »émeutes » par les forces de l’ordre.

Joko Widodo, président de l’Indonésie, a déclaré à la télévision que « le ministre de la Jeunesse et des Sports, la police nationale et le chef de l’Association indonésienne de football doivent procéder à une évaluation complète des matchs de football et des procédures de sécurité ». Après la défaite 3-2 de l’Arema FC contre Persebaya Surabaya, les supporters ont fait irruption sur le terrain. Première défaite dans ce derby indonésien pour Arema depuis plus de vingt ans.