Le Maroc a battu le Malawi 2-1 pour se qualifier pour les quarts de finale

157

Le Malawi a marqué le premier but quelques minutes seulement Dépassant Gabadinho Mhango, qui a terminé avec Yassine Bounou en tête.

Après le but du Malawi, les Lions de l’Atlas ont dominé, trouvant leur équilibre grâce aux incursions de deux flancs, Soufiane Boufal et Ayoub Al Kaabi. À la 27e minute, le coup franc d’Ashraf Hakimi a rapproché l’équipe nationale du but, mais le gardien du Malawi a failli bloquer le ballon. À la 33e minute, les « Lions de l’Atlas » ont de nouveau menacé le but du Malawi après que le défenseur Romances ait touché la barre transversale.

Le Maroc a poursuivi ses tentatives dangereuses devant le but malawien, après qu’un autre ballon ait touché le poteau gauche, du pied du joueur Ashraf Hakimi à la 40e minute, avant que Sofiane Boufal ne revienne frapper un autre ballon, mais le gardien malawite a brillé en l’enlevant avec son pied droit.

Au moment où la première mi-temps touchait à sa fin, Youssef Al-Nasairi a réussi à égaliser le score d’une tête à la 45e minute, après une passe de Salim Amlah. Au tour des entraîneurs, les compagnons de Salim Amlah ont continué à dominer le match, mais sans succès offensif, devant l’équipe du Malawi qui adopte une méthode défensive.

L’entraîneur a choisi d’apporter quelques changements au niveau offensif, en poussant le joueur Ryan Maye, qui a raté les matches de la phase de groupes en raison d’une blessure, à la place de l’attaquant Ayoub Al Kaabi. A la 70e minute, Ashraf Hakimi a réussi à inscrire le deuxième but pour les lions d’atlas, sur coup franc direct, d’une manière « merveilleuse » qui a secoué les tribunes.

L’équipe nationale était proche de consolider son avance avec un troisième but, à la 77e minute, après une incursion du couloir gauche de Ryan Mayi et une passe au sol, qu’Al-Nusairi a reçue d’un tir qui est passé à quelques centimètres du but poste gauche.

L’équipe nationale marocaine a battu le Malawi avec un but d’avance et s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les deux équipes ont utilisé leur temps de jeu avec prudence.