Pour améliorer l’image de soi; Faire du sport

246

Selon une récente étude américaine, le simple fait de faire du sport redore l’image que l’on a de son corps… même si celui-ci ne change pas !

Sport : ce qui compte, c’est d’en faire !

 

Ce n’est pas un secret : les gens qui font régulièrement du sport sont en général plus minces et en meilleure santé que ceux qui n’en font pas. Ce que nous ignorions, par contre, et qui peut surprendre, c’est que les personnes qui font du sport ont une meilleure image d’elles-mêmes… quel que soit l’impact réel de leur pratique sportive sur leur physique. En d’autres termes, les personnes actives trouvent leur corps plus mince et plus beau, même lorsque celui-ci ne change pas vraiment.

Le sport entre perception et réalité

 

C’est du moins ce qui ressort de l’étude menée par Heather Hausenblas et Anna Campbell (université de Floride). Les deux chercheuses ont en effet compilé et analysé les résultats de 57 publications différentes. Elles ont découvert que le type de sport, la durée et l’intensité de l’effort n’ont pas d’influence sur la façon dont les bénéfices sont ressentis. Que vous fassiez quinze minutes de vélo ou deux heures de musculation, le résultat est le même: vous vous sentez plus fort, plus musclé, plus mince et/ou plus dynamique, indépendamment des changements physiques objectifs. Par contre, la fréquence hebdomadaire des exercices influence votre perception: vous vous sentez mieux dans votre corps si vous faites du sport 4 fois par semaine plutôt qu’une fois.

 

Des idéaux de jeunesse et de minceur

 

« Le fait de ne pas aimer son corps pose un gros problème de société, commente Heather Hausenblas. Il est associé à toutes sortes de comportements négatifs, comme par exemple les régimes yoyo, le tabagisme, la prise de stéroïdes ou encore des chirurgies esthétiques inutiles. Ce phénomène affecte les hommes comme les femmes et concerne toutes les tranches d’âge, même les enfants. » Son étude révèle que les femmes et les personnes plus âgées sont plus sensibles à l’effet psychologique du sport que les hommes et les jeunes. Ces différences entre sexe et génération s’expliqueraient par le fait que les femmes sont davantage exposées aux modèles de perfection et de minceur véhiculés par les médias. Les personnes plus âgées seraient pour leur part plus soucieuses de leur apparence que les jeunes.

Nous sommes complexés

 

Dans les pays industrialisés, environ 60% des adultes ne sont pas satisfaits de leur corps. Pour caricaturer, les femmes se trouvent souvent trop grosses et les hommes pas assez musclés. Sans surprise, plus on est en surpoids, plus l’image de soi est négative. Cette insatisfaction peut avoir de lourdes conséquences au niveau physique, psychologique ou économique. En effet, aux Etats-Unis et en Europe, des milliards d’euros sont dépensés chaque année par les gens pour tenter de changer, de façon plus ou moins naturelle, la forme et le poids de leur corps (régimes, chirurgie esthétique, produits de beauté, etc.) Faire du sport, outre les bénéfices santé et esthétiques que cela procure, serait donc une solution bien moins coûteuse (et dangereuse) pour améliorer l’image de soi.