Apple recueille des informations sur les iPhones qui lui permettent d’identifier les utilisateurs à volonté

60

Chaque utilisateur iCloud peut être reconnu par l’entreprise à l’aide d’un identifiant unique. Reste à voir ce qu’elle fait de ces données.

Une nouvelle brèche dans la sécurité des données personnelles chez Apple vient d’être découverte par deux chercheurs en cybersécurité. Les chercheurs ont montré que malgré le manque apparent de préoccupation de l’entreprise pour la sécurité des données de ses utilisateurs, elle est toujours capable d’identifier chaque utilisateur iCloud en utilisant un code spécial associé à chaque compte.

« Nouveau résultat : un identifiant connu sous le nom de « dsId » peut être trouvé dans les statistiques de données d’Apple. Nous avons pu confirmer que « dsId » signifie « Directory Services Identifier », un numéro d’identification spécial qui authentifie un compte iCloud.

Cela signifie qu’Apple est capable de vous identifier précisément », affirment les chercheurs. Bien qu’il soit possible de choisir de ne pas stocker d’informations dans son compte iCloud, il est difficile d’utiliser un iPhone sans s’y connecter au moins une fois pour des raisons de sécurité.

Le système révélé par les chercheurs semble être opérationnel au moins sur iOS 14 (disponible sur tous les modèles d’iPhone du 6S au 12 Pro Max). Les chercheurs tentent de démontrer sa fonctionnalité sur iOS 16, la version la plus récente du système d’exploitation de l’iPhone.

En plus de cet identifiant distinctif, d’autres informations peuvent être transmises à Apple. Parmi eux se trouvent vos interactions avec la boutique d’applications d’Apple, l’App Store, y compris vos recherches, les frappes de votre smartphone, les programmes que vous utilisez et combien de temps vous les utilisez, et enfin vos interactions avec les publicités que vous voyez.

Des tactiques similaires à celles utilisées par Meta ou même TikTok pour tromper les utilisateurs sont utilisées ici. Rien ne laisse cependant penser qu’Apple utilise effectivement ces données à des fins marketing ou statistiques.

Mais la pratique ne parvient pas à s’engager dans le discours public de l’entreprise. En fait, Apple a mis en place App Tracking Transparency en avril 2021, une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs d’empêcher les programmes extérieurs de suivre l’activité de leur iPhone.

Ce dispositif, qui a notamment fait grogner Facebook, ne semble pas s’appliquer à l’entreprise elle-même. Contacté par les chercheurs, Apple a refusé de commenter l’affaire.