Compétition Nationale de Robotique « CNR-EMI 2018 »

128

Les amoureux de robotique et de nouvelles technologies pourront se retrouver le samedi 17 mars 2018 à l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (EMI) Avenue Ibn Sina, Rabat, Maroc, pour l’événement organisé par son club de robotique, EMIcatronic, à savoir la Compétition Nationale de Robotique « CNR-EMI 2018 ».

Cette prestigieuse école d’ingénieurs, forte de son passé riche et connue pour la qualité de sa formation technique, polyvalente, ainsi que pour sa formation para-militaire, à l’instar de l’Ecole Polytechnique de Paris, accueille encore cette année cet évènement phare pour les passionnés de robotique : la CNR-EMI 2018, un rendez-vous à ne pas manquer pour quiconque s’intéresse de près ou de loin aux robots et aux nouvelles technologies.

Cette compétition accueille des équipes venant des quatre coins du Maroc et voulant mettre à l’épreuve leur savoir-faire ainsi que partager leurs connaissances et compétences en sciences.

Elle sera divisée en plusieurs phases, chacune ayant comme thématique un domaine pouvant être grandement développé en Afrique grâce à la robotique (agro-industrie, extraction minière, industrie 4.0…), et dans lesquelles les robots devront accomplir certaines tâches dans le temps qui leur sera imparti.

Le thème : « La robotique pour un meilleur développement de l’Afrique »

C’est une terre d’opportunités d’investissements, où l’enjeu est de bâtir des industries modernes et compétitives. L’objectif est d’assurer un avenir où L’Afrique ne sera pas un continent auquel on apporte de l’assistance mais un point de convergence pour les esprits innovants et les investisseurs, et le domaine de la robotique jouera par ailleurs un rôle primordial dans ce changement.

C’est un secteur ayant des applications dans de nombreux domaines tels que l’industrie, la médecine, l’automatisation, la technologie agricole, la fabrication, l’interaction homme-machine, etc.

Son évolution pourra permettre de trouver des solutions à des problèmes dans certains secteurs, notamment énergétique ou agricole. Ce choix de thème s’inscrit donc dans cette volonté de valoriser leur continent et de le mettre à jour dans ce domaine pour pouvoir mieux faire face aux problèmes dont il souffre.