La course aux investissements en Afrique intéresse le Japon

146

Après la Chine, la course aux investissements en Afrique intéresse aussi le Japon. Le pays du Soleil levant a promis d’investir 30 milliards de dollars de 2016 à 2018 sur le continent.

L’annonce a été faite aujourd’hui par le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui participe à Nairobi (Kenya) à la 6e Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad). Dans le détail, les nouveaux engagements japonais atteignent 21 milliards de dollars alors que les 9 milliards restant proviennent de la précédente promesse d’investissements faite lors de la 5e Ticad. Un tiers des montants annoncés sera consacré à la construction et à l’amélioration des infrastructures africaines. Ces projets seront notamment mis en œuvre avec la Banque africaine de développement (BAD). D’ailleurs, les deux partenaires ont lancé initiative de 3 milliards de dollars pour stimuler la croissance du secteur privé et réduire la pauvreté en Afrique.