La performance marocaine face au Paraguay a été plus contrastée

77

Après l’euphorie de la victoire sur le Chili (2-0) pour les débuts du nouveau sélectionneur Walid Regragui, le Maroc a fait une prestation plus contrastée hier mardi contre le Paraguay (0-0) à Séville pour ce qui pourrait être l’ultime épreuve avant la coupe du monde 2022.

Les Lions de l’Atlas ont tenu leurs promesses pendant le match, et le quatuor de Boufal, Ziyech, Harit et Hakimi a parfois commencé des jeux spectaculaires, imitant l’activité qui a abouti au début du jeu au refus du but de Ryan Mmaee en raison d’un hors-jeu d’un joueur de Chelsea. 

Cependant, les Marocains ont été globalement inefficaces, comme en témoignent en première mi-temps la déviation de Mmaee sur laquelle le gardien adverse a bondi, la seconde mi-temps par le retour intempestif de Harit et l’envoi par Mmaee d’un joueur portant tête-bêche dans les bras du gardien, le troisième mi-temps par le double arrêt du portier de Boufal, ou la quatrième mi-temps par le coup de poing sauvage de Ziyech.

Négativement, en plus de mal finir, l’équipe marocaine a encaissé plusieurs fois à son adversaire, qui ne s’était pas qualifié pour la Coupe du monde. Heureusement, Almiron a été trop court pour rattraper son erreur en première période, et Bounou a exécuté deux parades décisives dans le deuxième acte.

Avant d’appeler l’heure du groupe F de la Coupe du monde (Belgique, Croatie et Canada), il y a une rumeur selon laquelle les Lions de l’Atlas pourraient avoir un dernier test prévu le 17 novembre contre le Danemark. Nigéria 2-1 Algérie Après une victoire 1-0 âprement disputée contre la Guinée avec une équipe réduite, l’Algérie n’a pas complètement dissipé les doutes, mais une victoire 2-1 sur un Nigeria très motivé mardi à Oran a apporté l’assurance nécessaire.

Pourtant, la partie commençait de la pire des manières pour les Fennecs lorsque le Moffi lorientais profitait de l’inaction de Mandi pour pousser un ballon qui tournait la surface vers le fond des filets (0-1, 9e).

Sans offrir leur départ habituel, les hommes de Djamel Belmadi ont eu l’occasion de réagir, mais Mahrez, détourné de l’action, n’a pas su corriger suffisamment son virage, et Belali a trouvé le pot après beaucoup de travail. Sans vraiment marquer, les Fennecs ont reçu un penalty juste avant la mi-temps après qu’un tir de Slimani soit passé à côté lorsque Bensebaini a été victime d’une faute d’Onyeka dans la surface de jeu.

Mahrez devait égaliser en transformant le joueur (1-1, 41e). Youcef Atal a libéré les Verts lors d’une deuxième période maîtrisée mais pas trop passionnée ni gérée. Il l’a fait en marquant d’une exquise frappe flottante à plus de 30 mètres de hauteur (2-1, 61e).