L’ancien footballeur argentin Diego Maradona est mort a l’âge de 60 ans

379

Diego Armando Maradona la légende du football  en argentin n’était pas seulement un joueur de football, peut-être le plus grand talent individuel jamais vu sur un terrain, il était une rock-star, l’icône de toute une génération, un Che Guevara du sport adulé par toute une jeunesse sud-américaine et pas seulement.

Le 3 novembre dernier, Diego Maradona avait été opéré d’un hématome à la tête, cinq jours après avoir fêté son soixantième anniversaire. Depuis la fin de sa carrière, il avait lutté contre de nombreux ennuis de santé, notamment cardiaques. Il a payé de son corps une overdose d’excès et de coups de folie, d’être un génie aussi insaisissable sur la pelouse que dans la vie. La légende nous a quitté aujourd’hui avec une longue histoire a raconté a nos enfants sur le football. Diego Armando Maradona est notamment passé par Boca Jrs, Barcelone et Naples. Pas l’OM, même si Bernard Tapie en a rêvé… Il a aussi remporté la Coupe du monde 1986 avec l’équipe d’Argentine (90 sélections, 34 buts), dont il a été sélectionneur entre 2008 et 2010.

L’éternel numéro 10 de l’Albiceleste, Diego Armando Maradona, n’est plus. Mais « El Pibe de Oro » (« le gamin en or »), comme il était surnommé depuis ses débuts, restera à jamais dans la légende du ballon rond. Pour sa carrière, bien évidemment, mais pas seulement.

Né le 30 octobre 1960 à Lanus, dans la province de Buenos Aires, au sein d’une famille modeste, le jeune prodige intègre à 10 ans Argentinos Juniors, un des clubs de la capitale. Dans une interview à la télévision argentine, il déclare à 12 ans : « J’ai deux rêves, disputer une Coupe du Monde et la remporter avec l’Argentine ». Diego sait ce qu’il veut. Et il va l’obtenir. Avant même de fêter ses 16 ans, il débute avec l’équipe première de son club. Quelques mois plus tard, il est appelé pour sa première cape avec l’Albiceleste, la sélection argentine, contre la Hongrie. Plébiscité pour être présent au Mondial 1978 qui a lieu à domicile, « Dieguito » ne figure pas dans la liste. Une déception d’autant plus grande que l’Argentine y remporte son premier titre face aux Pays-Bas (3-1). Une blessure qui ne se refermera jamais vraiment selon Maradona.