L’association HAJAR célèbre la réussite scolaire de ses patients

998

L’association HAJAR, association de lutte contre les Déficits Immunitaires Primitifs a organisé, le mercredi 3 juillet, une cérémonie de fin d’année scolaire pour soutenir et féliciter les patients atteints des Déficits Immunitaires Primitifs qui poursuivent leurs études malgré la souffrance et le handicap que leur cause cette maladie.

Dans une ambiance de joie et de bonne humeur, l’association HAJAR a pu mobiliser, enfants, parents, membres et amis de l’Association autour d’une cérémonie festive qui a eu pour objectif de féliciter et soutenir les patients qui poursuivent leurs parcours scolaires et académiques malgré les difficultés de santé qu’ils vivent.

« Fières des patients de l’association Hajar, nous avons jugé utile et important de les soutenir et les féliciter à travers cette cérémonie de fin d’année scolaire » a déclaré le Pr Bousfiha, Président de l’association. « Ce sont plus de 60 enfants et jeunes de l’association qui ont réussi leur année scolaire, en dépit de leur souffrance de la maladie et des difficultés d’autonomie qu’ils vivent au quotidien. L’association souhaite à travers cet événement les encourager pour préserver davantage dans leur cursus respectif. » poursuit le Professeur Bousfiha.

Organisée sous le thème « Pour la réussite des patients atteints des DIP », cette cérémonie a connu la présence de Samia Akariou, la marraine de l’association HAJAR, les membres du bureau de l’association ainsi que le cercle des amis de Hajar. Tous ensemble, ils n’ont épargné aucun effort pour organiser une cérémonie réussie et offrir aux bénéficiaires un moment mémorable plein d’émotion. Pour marquer ce moment important et pour encourager les patients à persévérer dans leurs études, l’association leur a offert des certificats de mérite ainsi que des cadeaux.

A propos des déficits Immunitaires
Les Déficits Immunitaires Primitifs (DIP) sont des défauts héréditaires et génétiques dans le système immunitaire qui provoquent une susceptibilité accrue à une vaste gamme d’infections, affectant la peau, les oreilles, les poumons, les intestins et d’autres parties du corps. Ces infections sont souvent chroniques, persistants, récurrents, débilitantes, et dans certains cas, mortelles.

Il est estimé que 10 millions de personnes souffrent dans le monde des DIP. Toutefois, au Maroc comme en Europe, les DIP sont classées comme des maladies rares ou orphelines.

Les experts estiment qu’entre 70 à 90 % des DIP ne sont pas diagnostiqués. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes et pourtant le diagnostic à travers le test sanguin CBC (Complete Blood Count) peut identifier plus de 95% des patients ! Le problème réside dans l’absence de prise de conscience ce qui conduit à un diagnostic tardif de la maladie.

La détection de la maladie au stade précoce peut :
• Sauver des vies et éviter la mort ;
• Sauver des patients d’un handicap à vie comme la perte de l’audition ou d’un poumon ;
• Améliorer sensiblement la qualité de vie du patient, en réduisant les visites en général nombreuses chez le médecin et les séjours dans les hôpitaux.
• Donner une vie relativement active en permettant au patient de retourner à l’école ou au travail.

• A propos de l’Association HAJAR :
• En 2000, une petite fille dénommée Hajar, atteinte des DIP, avait besoin d’un médicament (2000dh/ mois) puis d’une greffe (1Million de DH). Faute de moyens et d’associations de soutien, Hajar a rendu l’âme, mais elle a laissé derrière elle un groupe de personnes sensibles. Celles-ci se sont mobilisées et ont créé HAJAR : « Association de Soutien aux Enfants Atteints de Déficits Immunitaires Primitifs ».
• Depuis, L’association HAJAR n’a épargné aucun effort pour venir en aide aux malades atteints des DIP. Aujourd’hui, plus de 700 cas sont suivis et traités par l’association.