L’avortement au Maroc

127

l’avortement défini comme l’interruption volontaire de grossesse(IVG) est illégal au Maroc et donc puni par la loi par des peines allant de la simple amende à de la prison ferme pour celles qui y ont recours ou celles ou ceux qui le pratiquent.

Toutefois quelques exception sont prévues telles quel mise en danger de la femme enceinte , on parle alors d’interruption médicale de grossesse (IMG) ,  Le code pénale a consacre 10 articles relatifs a IGV ils criminalisent cette dernière puisque l’article 449  dit quiconque procure ou juste tente un avortement est puni de l’emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amande de 120 à 500 dirham , d’un point de vue religieux et puisque le maroc est un pays musulman , en générale les autorités religieuses musulmanes considèrent que l’avortement interfère la volonté D’Allah (DIEU) qui seul a droit de vie et de mort .

Au maroc malgré l’illégalité L’IVG est largement pratiquée clandestinement , il n’existe bien sure aucune statistique mais selon certaines source ,on estime qu’entre 800 à 1000 IVG seraient pratiquées tous les jours .

On est encore loin de mettre fin a ce tabou et encore plus loin de penser a une légalisation de l’IVG a l’instar de certains pays, une étude considérant l’avortement comme un phénomène isolé serait très incomplète, on doit plutôt envisager l’avortement comme une manifestation parmi d’autres des valeurs que notre société a adoptées , cette réflexion globale peut permettre de comprendre le problème dans ses causes profondes .

Zineb Mhaidra