Le ressortissant marocain Brahim SAADOUNE a été condamné à mort par la Cour suprême

59

L’édition arabe du média russe « Russia Today » a publié une interview de Brahim SAADOUNE, un ressortissant marocain qui a été condamné à mort par la Cour suprême de la soi-disant « République populaire de Donetsk » la veille.

Dans la vidéo de trois minutes, l’étudiant marocain évoque ses conditions de détention. « C’est un traitement très humain dans ce lieu », a-t-il répondu au micro de RT, saluant le comportement « professionnel » du gardien. S’attendait-il à un tel traitement lorsqu’il a décidé de se rendre ? Interrogé par les journalistes, Brahim SAADOUNE a répondu : « Je ne sais pas ce qui va se passer, je suis prêt à tout ».

Sa décision de se rendre a été expliquée par le ressortissant marocain avec sa volonté de « revoir mon bien-aimé ». Il a ajouté: « Je ne sais pas ce qui m’attend, peut-être que je serai abattu, peut-être que je mourrai, mais je veux me donner une seconde chance ».

Dans cette interview, le marocain Brahim SAADOUNE a également annoncé qu’il était payé pour ses contacts avec l’armée ukrainienne. « Lorsque j’ai combattu en première ligne pendant un mois et demi, j’ai été payé l’équivalent de 1 070 dollars », a-t-il admis aux médias d’État russes. Occasion de donner des conseils aux jeunes qui veulent rejoindre l’armée ukrainienne : « L’Ukraine n’est pas votre place. Si vous rejoignez ce pays, vous ferez du mal à votre pays.