L’intelligence artificielle appliquée à l’éco-mobilité thématique de la 5ème édition du Hackaton AMSA

93

 

La finale de la 5ème édition du Concours ‘’AltenMorocco Software Awards’’ destiné à encourager les jeunes talents en informatique, s’est tenue ce 10 décembre 2020 à l’éco-campus de l’UEMF.

Organisé par l’Université Euromed de Fès et son partenaire ALTEN DELIVERY CENTER MAROC, la finale de la5ème édition du concours AMSA qui a eu pour thématique cette année ‘’L’intelligence artificielle appliquée à l’éco-mobilité’’ a connu un franc succès ainsi que la présence d’un parterre d’invités de premier rang.

Plusieurs invités présents à cette finale

En plus des représentants des autorités locales, et du Pr.Mostapha Bousmina, Président de l’Université Euromed de Fès, cette finale a connu la présence de :

  • Mme Veronique Dan, Consule Générale de la République Française à Fès ;
  • Amine Zerrouk, Directeur Général d’ALTEN Maroc ;
  • Didier Marchet, Directeur Technique du groupe ALTEN ;
  • HananHanzaz, Directrice de l’UNIDO pour la région Maroc ;
  • Omar Seghrouchni, Président de la CNDP ;
  • Khalid El Bikri, Directeur de l’ENSET de Rabat ;
  • Mustapha Ijjaali, Doyen de la FST de Fès ;
  • OULDIM Karim le Directeur du Centre de Recherche sur le Cancer ;
  • Représentants de la CCG.

 

Onze finalistes portéspar onze projets innovants

Suite à la demi-finale qui a eu lieu le 09 décembre, 11 projets innovants portés par 11 finalistes, aux compétences et aux origines culturelles diverses, se sont livrés à défendre leurs projets devant un jury constitué d’experts dans des domaines liés au Management et à l’intelligence artificielle, représentés par des professeurs de l’UEMF ainsi que des mentors spécialistes dans la thématique de cette édition.

Tous les porteurs de projets ont pu bénéficier d’un coaching personnalisé grâce à une série d’ateliers dispensés par une équipe de professionnel de « Hack & Pitch », et ce durant les 36 heures de travail acharné à essayer de trouver des solutions concrètes afin d’aboutir à un business model viable et  convainquant.

« L’innovation nécessite beaucoup de travail, beaucoup d’intelligence, mais surtout un esprit critique tout en essayant de chercher constamment la vérité et d’instaurer des filtres intellectuels » est la clé de succès que Pr. Mostapha Bousmina a délivré à tous les participants de cette édition pour faire progresser davantage la recherche et l’innovation. C’est d’ailleurs grâce au partenariat de l’UEMF avec la société ALTEN Maroc, que cette édition inédite a pu voir le jour et permettre aux différents candidats de convertir leurs idées en projets / prototypes.

Les Gagnants de la 5èmeédition de l’AMSA

Le concours a été remporté cette année par le duoWalid Raiss El Fenni et Adam El Moueffak, étudiants en 2ème année à l’Ecole d’Ingénierie Digitale et d’Intelligence artificielle (EIDIA) de l’UEMF avec leur projet « Smart Helmet », un casque intelligent qui détecte la fatigue et la somnolence chez les usagers de motocyclettes en repérant les activités cérébrales. La deuxième place est revenue àWafaaHamdaoui, étudiante à l’Ecole d’Ingénierie Digitale et d’Intelligence artificielle (EIDIA) de l’UEMF avec son projet « Ali Bike ». Un vélo intelligent et écoresponsable composé d’une partie électrique, permettant de canaliser l’énergie mécanique pour garder le mouvement sans intervention humaine, et d’une autre partie intelligente qui consiste à fournir un système de GPS et des capteurs vidéos de mesure à distance pour repérage des obstacles. Enfin, la troisième place est revenueà Ayoub Abani, étudiant à la FST de Béni Mellal qui a présenté le projet « Mobility AI », un système permettant aux conducteurs d’assurer leur sécurité face à un obstacle sur la route grâce à des détecteurs sensibles et réactifs qui alarment le conducteur en temps réel et réduisent automatiquement la vitesse. Malgré les difficiles conditionsactuelles, ces jeunes talents ont réussi à conquérir le cœur du jury par leur projet innovant.

Pour rappel, les projets techniquement solides et économiquement viables feront objet d’incubation dans les nouvelles plateformes de l’UEMF.