PCN marocain lance son nouveau site web pour une meilleure communication avec ses partenaires

82

LE POINT DE CONTACT NATIONAL LANCE SON NOUVEAU SITE INTERNET EN VUE DE RÉPONDRE AUX BESOINS DES DIVERSES PARTIES PRENANTES EN TERMES  ’INFORMATIONS RELATIVES À SES PRINCIPES DIRECTEURS ET SES DOMAINES D’IMPLICATIONS.

Le PCN marocain s’est doté d’un nouveau site web pensé pour les partenaires, conformément aux critères essentiels d’équivalence fonctionnelle exigés par l’OCDE, notamment le critère de visibilité et d’accessibilité.

Ce site a pour objectif d’accompagner l’essor du PCN, de faciliter l’accès à ce
dernier, et de développer une meilleure communication avec ses partenaires.

Dans le cadre de la stratégie Maroc numérique et du projet de déploiement du nouveau protocole d’adressage internet IPv6 au sein des administrations et établissements publics et conformément à la circulaire du chef du gouvernement incitant ces derniers à exiger la compatibilité à l’IPv6 dans les commandes publiques relatives aux équipements, systèmes et services IT http://ipv6tf.ma/, le site web du PCN marocain est conforme au protocole IPv6. Grâce à ce nouveau protocole, le site web du PCN marocain va bénéficier d’une accessibilité plus large.

Afin de permettre la familiarisation du public avec les principes directeurs de l’OCDE et avec le fonctionnement et missions du PCN, ce site contient les rubriques suivantes :
– Les missions du PCN, sa composition et son fonctionnement ;
– Les principes directeurs de l’OCDE et leur présentation ;
– Le lien pour déposer une plainte auprès du PCN ;
– Les autres PCN du monde (actuellement au nombre de 48) ;
– Les guides sectoriels de l’OCDE visant la mise en oeuvre du devoir de diligence par les entreprises ;
– Les procédures de traitement des plaintes reçues des parties ;
– Les publications du PCN, notamment ses rapports annuels, les rapports de l’OCDE mais aussi ses communiqués (communiqués sur le traitement des plaintes ou les communiqués de presse)
– L’actualité des PCN et les événements organisés ou auxquels il a participé ;
– L’actualité du Maroc en matière de conduite responsable des entreprises ;
– L’actualité du Monde en matière de conduite responsable des entreprises.

A PROPOS DU PCN
Le Point de Contact National pour la conduite responsable des entreprises est un acteur support de l’économie nationale
Le PCN est une structure destinée à promouvoir les principes directeurs de l’OCDE auprès de l’ensemble des parties prenantes, mais aussi de recevoir les plaintes (appelées dans le jargon de l’OCDE « circonstances spécifiques ») de la part des parties qui estimeraient que le comportement d’une entreprise ne serait pas conforme aux principes directeurs de l’OCDE ; dans ce cas, le PCN offre la médiation et la conciliation pour aider les parties à résoudre leurs conflits.
La mise en place du « PCN » découle en effet de l’adhésion du Maroc à la Déclaration de l’OCDE sur l’investissement international et les entreprises multinationales, dans l’objectif de promouvoir les principes directeurs de l’OCDE et, généralement, la promotion d’une conduite responsable au sein des entreprises, tout au long de leur chaine de valeur, et ce pour la contribution aux objectifs de développement durable.
Le PCN marocain existe aux côté de 47 autres PCN autour du monde. En effet, chaque pays qui adhère à la déclaration de l’OCDE sur l’investissement international et les entreprises multinationales s’engage à mettre en place un PCN.
Le Point de Contact National marocain est un acteur qui a su faire preuve d’engagement et
d’implication par le biais de partenariats et d’événements au profit des différentes parties prenantes entreprises, organisations syndicales, mais aussi le monde académique.
Le PCN est un organe à fonctionnement collaboratif qui comprend parmi ses membres, un
représentant de chacun des ministères et instances étatiques dont :
–  Le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale ;
–  Le ministère de l’économie et des finances ;
–  Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement
supérieur et de la recherche scientifique ;
– Le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique
– Le ministère de l’énergie, des mines et du développement durable ;
– Le ministère de l’emploi et de l’insertion professionnelle ;
– Le ministère chargé des affaires générales et de la gouvernance ;
– Le conseil national des droits de l’homme ;
– Le conseil de la concurrence ;
– L’instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption ; et L’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations qui assure le secrétariat et la présidence du PCN marocain.