PocketDoc lance le premier vérificateur d’interactions médicamenteuses en Afrique

715

La startup marocaine des technologies de la santé qui fournit aux professionnels de la santé en Afrique un accès à des informations médicales intégrées, des canaux de communication et des outils d’éducation, a officiellement lancé la nouvelle version de son application mobile intégrant l’option de vérification des interactions médicamenteuses basée sur les données médicales du Maroc et de la France, et Discussions qui est un espace collaboratif où les médecins et les professionnels de santé peuvent obtenir des retours sur leurs cas cliniques, partager leurs connaissances et leurs expériences avec d’autres praticiens en Afrique.

La prise de plusieurs médicaments en même temps peut altérer leur efficacité et leur toxicité. En effet, l’un des médicaments peut s’opposer à l’action d’un autre ou modifier la manière dont ce dernier est absorbé et éliminé par l’organisme. Si un médicament interfère avec l’absorption ou l’action d’un autre, ce dernier peut ne pas être efficace.

A l’inverse, si son élimination est ralentie ou si son effet est amplifié, des signes de toxicité peuvent apparaître. Cette fonctionnalité permettra aux médecins d’éviter de donner des prescriptions erronées et dangereuses. L’objectif principal est de réduire voire de limiter les erreurs de prescription médicale et donc d’impacter directement la santé des patients.

Dans le même temps, les médecins de PocketDoc peuvent désormais communiquer et partager leurs connaissances, en utilisant des fonctionnalités de chat, ils peuvent apprendre des autres praticiens et aider les autres en cas de besoin. Disponible sur App Store, Google Play et App Gallery, avec +50000 utilisateurs, PocketDoc devient la première startup de la santé en Afrique à proposer l’option de vérification des interactions médicamenteuses.