Reprendre le travail après Aid El Fitr quelles précautions pour lutter contre la propagation ?!

268

Un autre foyer de contamination vient  d’être repérée après SOMACA au niveau de la halle aux poissons du marché de gros de Sidi Othman, avec un premier bilan de plus de 60 cas avérés.

Lors de son passage la semaine dernière devant le Parlement, le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, a appelé les entreprises à reprendre leur activité juste après l’Aïd, expliquant au passage, chiffres à l’appui, que l’économie subit un coup dur à cause de la pandémie de Covid-19.

Ainsi, deux mois de confinement devraient coûter au Maroc 5 à 7 points de PIB, soit l’équivalent d’une perte estimé à 1 milliard de dirhams pour chaque jour de confinement.

Dans une déclaration, le président de la CGEM, Chakib Alj «Il est très important que l’activité économique redémarre au plus vite», a affirmé le président du patronat. Car-dit-il, «il y va de la survie de plusieurs milliers d’entreprises qui se trouvent déjà dans une situation extrêmement délicate, sans compter les centaines de milliers d’emplois qui sont en danger».

Afin de permettre aux employés de continuer à travailler dans de bonnes conditions sans mettre en danger leur santé, le Maroc intervient après le communiqué conjoint entre le Ministère du Travail et de L’insertion Professionnelle et le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et
Numérique du 16 mars 2020 et en guise de contribution à la lutte contre les effets du Corona virus, le Ministère du Travail et de l’Insertion
Professionnelle présentera les consignes et orientations nécessaires adressées aux salariés et aux employeurs sous forme de questions/réponses.
Il est à préciser que la base légale des réponses aux questions présentées dans ce guide étant la loi marocaine et notamment la législation sociale, laquelle contient des dispositions susceptibles de
contribuer à la gestion des situations de crises exceptionnelles et passagères et ce, dans le but de la pérennité de l’activité économique et de la sauvegarde des emplois. a décider de guides de bonnes pratiques par secteurs d’activités, tels que le secteur du bâtiment, des transports ou encore de la distribution alimentaire.

 

Guide-Ministère-Travail