Retour sur une semaine de la Liga Santander

242

À Naples, le club Granada entame un nouveau chapitre de son histoire tandis qu’à Madrid Simeone s’inscrit dans la liste des recordmans du football espagnol. Voici un retour sur une semaine de la Liga Santander en 10 événements phares.

Une semaine fructueuse pour Simeone et son équipe
C’est une semaine nettement positive qu’a vécu l’Atletico Madrid. D’une part, le club a mis fin à un mois difficile de défaites et de matchs nuls. Le leader actuel de la Liga avait enchaîné les résultats négatifs puisque sur cinq matchs toutes compétitions confondues il n’avait remporté qu’un seul. En effet, les rouge et blanc ont enregistré une victoire 2-0 contre le Villareal sur le terrain de ce dernier. Ainsi, le club maintient sa place en tête du classement.
D’autre part, l’entraîneur emblématique de l’Atleti ajoute à son palmarès au sein du club la 308ème victoire toutes compétitions confondues depuis 2011, année de son arrivée au club. Par conséquent, il devient l’entraîneur de l’Atletico Madrid avec le plus de matchs gagnés dans l’histoire. Avant lui, Luis Aragonès était le seul à avoir atteint ce résultat sur 612 matchs disputés. Néanmoins, Diego Simeone est proche de devancer Aragonès car il n’a à son actif que 512 matchs, soit 100 en moins que Luis.

Granada CF entrevoit un avenir prometteur
Granada a affiché, cette semaine, son grand potentiel de club international après avoir éliminé Naples en Ligue Europa. Cette saison est une première de Granada en coupe d’Europe qui a largement prouvé le mérite de sa place en éliminant Naples en Italie. Ce succès a été largement célébré à travers l’Espagne. Parallèlement, Villareal CF conserve également sa place en lice alors que le Real Sociedad s’est fait éliminer par Manchester United.
Autre fait marquant pour Granada. L’ancienne directrice générale du SD Eibar et Elche CF, Patricia Rodriguez, a rejoint le conseil d’administration de Granada CF cette semaine. Cette femme dirigeante avait été vice-présidente de la Liga avant de contribuer au redressement financier des deux clubs précédemment cités.

Entre nomination et débat présidentiel au Barça
À quelques jours du scrutin présidentiel du FC Barcelona, un débat a réuni les trois candidats au poste afin de discuter des sujets clés du club. Il s’agit de Joan Laporta, Victor Font et Toni Freixa.
Par ailleurs, Ansu Fati bien que souffrant d’une blessure depuis novembre, est une véritable révélation du club catalan. Du haut de ses 18 ans, le jeune attaquant n’a cessé d’impressionner les adeptes du football à travers de multiples records. Grâce à ces performances il est désormais nommé pour les Laureus World Sports Awards dans la catégorie des Révélations de l’Année.

De l’espoir pour le Read Madrid
Alors que la rencontre du Real Madrid et l’Atalanta à l’occasion de la ligue des champions s’annonçait infructueuse, Ferland Mendy offre à son équipe une victoire tant espérée. En effet, à quelques minutes de la fin du match, le latéral gauche a conquis la lucarne avec un but époustouflant.

Raul Garcia ne quitte pas Bilbao
Dès son arrivée à l’Athletic Bilbao en 2015, Raul Garcia a été l’un des meilleurs joueurs de l’équipe. Grâce à une option de prolongation supplémentaire de son contrat, le milieu de terrain continuera son palmarès au sein de l’Athletic Club à l’horizon 2022.

Real Betis sacré en jour de fête
Journée de fête Andalouse, le dimanche 28 février s’est tenu le derby andalou dans le cadre de la Liga Santander. La rencontre ayant réuni Cadiz et le Real Betis, s’est soldée par la victoire de Betis suite à un but tardif signé Juanmi.

Le retour de la Copa del Rey au goût de Déjà-vu
La Copa del Rey fait son retour cette semaine avec des matchs retour des demi-finales. Étonnante coïncidence, les affiches seront les mêmes que celles de ce week-end en Liga Santander. D’un côté, le FC Barcelona a gagné 2-0 contre Sevilla FC et la revanche se tiendra mercredi. D’un autre côté, l’Athletic Club avait fait face à Levante UD et ont fini par un match nul 1-1. Ce jeudi, ils devront remettre les pendules à zéro avec un second affrontement.

Fatima Ezzahra BELFQIH