Télécoms: rebranding imminent pour Méditel

45

Depuis la prise de fonction d’Yves Gauthier, nouveau DG de Méditel, les services de l’opérateur travaillent d’arrache-pied sur l’opération de rebranding, toujours prévue avant la fin de l’année. Une large opération de refonte de l’offre, de formation des distributeurs ainsi que de mise à niveau des boutiques est actuellement en cours.

C’est le rush au QG de Méditel à Sidi Maârouf. Depuis la nomination en septembre dernier d’Yves Gauthier, nouveau DG de Meditel chargé du périlleux chantier du rebranding, les équipes de l’opérateur préparent la transition vers la marque Orange Maroc qui devrait être exécuté avant la fin de l’année. «Nous sommes dans les starting-blocks et nous allons bientôt démarrer l’opération», promet Yves Gauthier. Le management de la firme assure que l’opération se déroulera comme prévu avant la fin de l’année. Méditel promet d’adapter son offre aux standards d’Orange. 9e marque télécoms mondiale et 4e marque française toutes catégories confondues, selon les différents classements faisant foi en la matière, la marque Orange est aujourd’hui valorisée à 18,5 milliards d’euros.

Le passage de Méditel à Orange devrait permettre de faire appliquer certains standards mondiaux respectés et appliqués par les filiales de la firme française. «Il s’agit notamment d’une amélioration des points de vente, de l’expérience client et du service après-vente qui devra s’adapter aux exigences d’Orange dans le monde». Concrètement, une large opération de refonte des boutiques est actuellement en cours avec l’entrée en scène d’un Smart Store à Casablanca. Concernant le coût de l’opération, le management de Méditel reste évasif, soulignant seulement qu’il s’agit d’un budget conséquent pour une telle opération.

Le relooking des points de vente devrait être l’opération la plus coûteuse. Lorsqu’on sait que Méditel dispose d’un parc de 260 magasins franchisés et qu’il ambitionne d’atteindre 80 magasins gérés en propre d’ici début 2017, le chantier promet d’être important. «L’opération de rebranding prend du temps: il faudra attendre environ un mois et demi avant de voir l’ensemble des magasins relookés», explique Gauthier. Méditel a également engagé une large opération de formation de ses distributeurs. «L’opération concerne à la fois les gestionnaires des magasins gérés en propre et ceux franchisés», explique Taieb Belkahia, secrétaire général de Méditel. Pour le lancement, Orange semble vouloir se concentrer sur l’amélioration de l’offre existante. Selon le management de la firme marocaine, de nouvelles offres adaptées au marché marocain devraient voir le jour par la suite. Yves Gauthier, qui dispose d’une grande expertise dans le marché MENA (voir encadré), notamment en matière de rebranding, estime que l’opération sera une réussite dans un marché comme le Maroc où la notoriété de la marque Orange est déjà bien installée, et les rapprochements culturels manifestes.

Il faut dire que cette opération intervient dans un contexte particulier pour le secteur télécoms au Maroc qui vit une transition difficile marquée par l’effondrement des revenus de la voix et la montée en puissance du besoin en data et en contenu. Méditel devra en plus composer avec la gestion du marché télécoms du village de la COP 22 qu’elle vient de remporter. Un chantier qui mobilise les équipes de l’opérateur et nécessite la plus grande attention du fournisseur d’accès. «Le rebranding n’interviendra donc qu’après la tenue de la COP 22», confirme Gauthier. À ce titre, Méditel entend mettre en œuvre «autant que possible» des technologies «Green», à l’instar du photovoltaïque, dans la mise en place de sa couverture réseau, Wi-Fi et 4G.