Webinar… un mot qui est trop utilisé en confinement

48

Qu’est-ce que le webinar ? Le webinaire c’est quoi ?

Le webinar ou webinaire dans sa version française, provient de la contraction entre “web” et “seminar”. Il définit une conférence en ligne, proposée à travers un logiciel ou une plateforme et dont les objectifs peuvent être divers.

L’épidémie de coronavirus et le confinement ont fait naître de nouvelles habitudes… et de nouveaux mots. Tour d’horizon multilingue. De nombreuses entreprises ont pu poursuivre leur activité en proposant le télétravail à leurs collaborateurs. Le webinar un outil très efficace pour travailler a distance une conférence professionnelle en ligne organisée par un ou plusieurs animateurs.

Zoom : un des leaders de la visioconférence professionnelle.

Pour organiser des webinars, vous pouvez créer des salles de conférences virutelles, interagir avec votre audience grâce au chat et partager votre écran. Vous pouvez avoir jusqu’à 10 000 participants à vos webinaires avec option de rediffusion en direct. Vous bénéficiez  également d’une très bonne qualité audio et vidéo HD. Le plus de la plateforme : son infrastructure très robuste  c’est la raison que Zoom a enregistré un record de trafic en avril 2020…

300 millions de participants par jour à des meetings organisés sur sa plateforme, contre 200 millions en mars.

En décembre 2019, ce chiffre s’élevait à 10 millions. Sur les quatre derniers mois, Zoom affiche ainsi un nombre de participants en hausse.

Pour Google c’est une plate forme gratuit qu’il a décidé en mai 2020 pour la rendre accessible à toute personne disposant d’un compte Google  (service de visioconférence).

Ce service propose plus d’option que la simple utilisation de Google Hangouts, bridé à 10 utilisateurs et sans partage d’écran.

Google arrive donc sur le terrain!

C’était avant tout une plateforme dédiée aux professionnels disposant d’un compte G-Suite (plusieurs types d’offres existent). Maintenant accessible à tous elle permet donc de réaliser de la visioconférence dans de bonnes conditions avec des outils professionnels. Son nom vient du mot anglais meetings qui veut dire réunions.

Google Meet se destine aussi bien aux enseignants qui doivent donner des cours à distance (il existe une offre spéciale G-Suite pour les établissements d’enseignement), qu’aux salariés d’entreprises qui sont en télétravail et qui doivent participer à des réunions, ou aux chefs d’entreprise, ou commerciaux, qui doivent rencontrer des clients à distance, mais aussi aux particuliers qui souhaitent garder le contact avec leurs amis ou leur famille.

Tous ses outils vont aider pour le télétravail qui existait déjà avant la pandémie, mais la grande nouveauté, c’est son passage à l’échelle mondiale, près de 70 % des employés basculent d’une semaine à temps plein dans les murs d’une organisation à une collaboration depuis leur domicile. Que l’expérience du travail à distance dans ces conditions ait été positive ou négative, elle a au moins le mérite d’avoir mis le sujet à l’ordre du jour. Le télétravail ne sera plus un tabou organisationnel. Chaque salarié aura, désormais, une opinion sur ses modalités, et peut-être que certains voudront négocier sa mise en place dans le futur. Peu d’entreprises pourront alors prétendre ne pas avoir l’arsenal technologique nécessaire.