WhatsApp bannis deux millions d’utilisateurs

42

Comme indique WhatsApp dans sa déclaration, les utilisateurs qui ont été bannis utilisaient des applications tierces pour se connecter, et c’est bien là tout le problème. En effet, ce dispositif ne permet pas à la messagerie de Facebook d’assurer la sécurité des données de ces utilisateurs là car elle ne peut pas « valider leurs pratiques de sécurité ».

En outre certaines applications peuvent s’avérer dangereuses, en plus de ne pas assurer le protocole de chiffrement de la version traditionnelle. Cela signifie que vos conversations ou vos données personnelles peuvent être accessibles à d’autres, ce qui n’est pas le cas avec WhatsApp.

Parmi les applications concernées, WhatsApp Plus et GB WhatsApp, qui sont certainement les plus populaires, mais qui « violent les conditions d’utilisation » de la version officielle.

Le bannissement des utilisateurs est temporaire, car les personnes concernées n’ont qu’à télécharger la version officielle pour retrouver leur compte. Désormais, c’est une intelligence artificielle qui s’occupe de bannir automatiquement tous ceux qui passent par une application tierce. C’est ce même dispositif qui a permis à l’entreprise de bannir jusqu’à deux millions de comptes par mois en raison des spams et de fake news pouvant être diffusés en masse, principalement dans certains pays comme l’Inde.

Pour éviter le bannissement, il vous suffira donc de respecter la nouvelle norme mise en place par WhatsApp, qui semble bel et bien prêt à se débarrasser des applications tierces. Sur WhatsApp Plus et GB WhatsApp, il est possible de sauvegarder les conversations afin de les restaurer au sein du service officiel.